LA CULTURE DU TANGO

pierre Doussot

Le tango n'est pas qu'une danse. Il a pris sa source dans une réalité sociale et culturelle, dont on ne peut le détacher, et c'est parce cette réalité existe toujours ou qu'elle a un caractère d'universalité qu'il est toujours vivant aujourd'hui. La question du rapport homme femme qu'il véhicule, mais aussi son existence essentiellement comme danse de bal en font une danse sociale par excellence.



De ce fait, il a quelque chose à voir avec des pratiques sociales et culturelles. Les codes du bal, l'organisation d'une milonga, en sont un exemple. L'évolution de sa musique et de sa danse est en phase avec ce qui se passe dans la société et  la culture au sens large (mais notamment la musique). Et on ne peut pas dissocier la danse de ces aspects. Y compris et surtout si on prétend se placer dans une transgression ou une évolution de certains cadres, éradiquer des clichés, on se doit de maîtriser les tenants et les aboutissants de la culture tango existante à un moment T.



Ceci ne signifie évidemment pas sacrifier  à des codes comportementaux, sociaux, vestimentaires, musicaux, voire kinétiques formels, pour le plaisir d'un conformisme  d'embaumement que nous considérerions comme mortifère. Le tango, ce n'est pas un grand musée poussiéreux, c'est la vie, et la vie aujourd'hui, pas il y a 50 ans. Et comme tel il comporte sa part de vie et de mort, de désuétude et de provocation, de permanence et de renouvellement. Pour savoir où on va, il est indispensable de savoir d'où on vient. Nous entendons être attentifs à ces éléments et participer à la diffusion de la culture tango dans ses différentes composantes auprès du plus grand nombre.

C'est notamment pour cela que les séances d'initiation que nous proposons ne peuvent se limiter à montrer quelques pas mais incluent nécessairement une présentation historique du tango à travers ses styles (musique ou danse), illustrée notamment "en vivo", les principes de fonctionnement d'un bal tango, des anecdotes... 



Une volonté de faire percevoir le tango comme une universalité, une diversité et une évolutivité.



Commentaires (0)
Nouveau commentaire :