" TANGO-DICO " Dictionnaire voyageur et initiatique du Tango


Rédigé le Lundi 16 Décembre 2013 | Lu 574 fois


Nous découvrons, en plus de cet ouvrage original sur le Tango, une artiste dite « aux multiples facettes ». Peintre-Illustrationniste, Marie-Chloé Pujol-Mohatta passe avec une apparente passion, du stylisme à la mise en scène équestre, de la scénographie à la danse, et de l’écriture à l’illustration dont son livre en est d’ailleurs pourvu.

Marie-Chloé n’omet pas d’y souligner que la complexité de l’histoire de l’Argentine mériterait bien plus qu’un simple résumé. En effet, le titre parle, mais pas seulement…


Le découpage historique est judicieux, la synthèse argumentée, et le contenu devrait intéresser au-delà des « novices », ceux que l’on pourrait qualifier « d’expérimentés en la matière » qui, à ce qu’on entend, transmettent parfois quelques idées reçues bien affirmées !
 

C’est dans la deuxième partie du livre intitulé «annexe », qu’en ponctuant avec justesse , chaque thème abordé de petites conclusions, elle remet les choses à leur place. Par les nombreuses recherches qu’on devine, elle prend soin de laisser place à plusieurs faits et facettes historiques probables.
 

Un bémol serait à placer dans la première partie « dico » ou quelques définitions de figures pourraient venir troubler l’imaginaire fragile d’un débutant. Pasada, parada, molinette, medialuna, lustrada, llevada, empujada, corridita, cucharilla, calesita…, leur description précise axée sur la forme viendrait un tantinet à l’encontre de l’essence du tango plus voué à l’improvisation qu’à l’enchaînement de ces figures décrites.
En revanche, pour un danseur plus confirmé, c’est un clin d’oeil sympa qui nous rappelle toutes les possibilités ludiques qui sont aussi ouvertes à cette danse lorsqu’on acquiert la capacité physique et intellectuelle suffisante pour s’en amuser sans en altérer l’authenticité de son jouet.


Le reste des définitions donnent envie d’aller creuser plus loin dans les domaines que les lecteurs aimeraient approfondir.
 

Petit concentré historique, tous ces mots, inventés et utilisés à des moments précis de la genèse du tango font bien partie de son histoire (il y a eu des périodes propices à la recherche de mouvements, des danseurs de différentes racines dans différentes époques, dans des lieux de style et ambiance diverses).
 

Ne manquez pas de jeter un oeil sur les illustrations crées par Marie-Chloé Pujol-Mohatta elle même qui ornent cet ouvrage.  Il est facile à lire, mais a tout son intérêt, et parfois ça fait pas de mal !

 

                                                                                                                                                        Marie-Pierre GABIS




Nouveau commentaire :
Twitter