POUR QUOI ALLER A TARBES CETTE ANNEE?


Rédigé le Jeudi 13 Août 2015 | Lu 2811 fois


"Pour quoi ?" et non pas "pourquoi?". Ne prétendant pas jouer l'arbitre des élégances dans le programme de l'édition 2015 de Tarbes en Tango, une petite liste de suggestions tout à fait subjectives mais que néanmoins j'aurais tendance à motiver au vu de mes expériences passées.


POUR QUOI ALLER A TARBES CETTE ANNEE?
Tarbes enchante ou agace, c'est selon. Il y a les aficionados qui reviennent chaque année et s'en font une fete et ceux qui disent que définitivement, non, c'est le parfait exemple de ce qu'ils ne veulent plus jamais connaitre (et généralement ils pensent uniquement à la piste de bal vers minuit en oubliant tout le reste de ce qui y est proposé).
Mais voilà, Tarbes en Tango revient tous les ans et tous les ans c'est bondé. Il doit bien y avoir une raison?
Il faut dire qu'il y en a pour tous les gouts, parce que l'évènement a atteint une taille critique  en terme de population drainée  qui lui permet  d'offrir sur une durée de dix jours  des éléments de programmation très diversifiés proposés à des publics aux attentes très diverses, voire divergentes et que les organisateurs  peuvent se permettre des audaces que d'autres festivals qui s'y essaieraient ne peuvent faire qu'avec risque. Cette situation ne s'est pas créée en un jour
On peut venir à Tarbes pour des motifs très différents:
- Suivre des stages de danse. Mais comme il faut se lever le lendemain on ne peut guère espérer aller au bout de la nuit sur la piste
- Pour la musique essentiellement. Des orchestres à danser, des orchestres à écouter, des petites formations pour boire un verre lors d'un apéro tango. Et aussi, on ne le dit pas assez, pour travailler la musique si l'on est soi meme un peu musicien pendant toute une semaine avec des pros
-Pour y danser, essentiellement avec des gens qui viennent d'un peu partout (mais il faut bien gérer ses créneaux horaires parce que c'est souvent au bout de la nuit qu'on  peut s'éclater)
-Pour le coté culturel de la chose (le ciné, les expos, les conférences, voire les spectacles), mais ce sont plus spécifiquement ceux qui dansent peu qui s'y dédient exclusivement
Et évidemment on peut se faire son mix perso.
Ne prétendant pas jouer les Ubus prescripteurs , je n'ai néanmoins pas résisté à l'envie de relever les éléments de programmation qui ont retenus particulièrement mon attention, notamment dès lors que j'ai personnellement eu l'occasion d'apprécier à un moment ou un autre le travail de certains intervenants:
 

POUR QUOI ALLER A TARBES CETTE ANNEE?
Coté spectacles: A Tarbes l'épatant créatif a pu succéder à la compilation de poncifs consternante. Difficile de faire aussi fort que l'année dernière avec "la Evasion" ou "Sin pecado concebido" mais mon attention a été attirée par le spectacle du jeudi soir intitulé "Nuestros Aires" et mis en scène : Ernesto Terri avec Ernesto Terri & Cynthia Fattori  ,Bruno Tombari & Rocío Lequio, Donato Juárez & Carolina Del Rivero avec le renfort de deux acrobates et d'un musicien. Un croisement annoncé entre tango , musique et arts du cirque. Ayant déjà assisté à des présentations (courtes) du travail d'Ernesto Terri, Il y a de fortes chances que ce soit une proposition inventive et un univers moins téléphoné que les sempiternelles successions de démos entrecoupées de prestations instrumentales de l'orchestre (un coup avec chanteur, un coup sans) et l'inévitable bouquet final sous forme de mouvement d'ensemble. Ce n'est donc pas sans interet d'aller y consacrer une petite heure d'attention.
 

POUR QUOI ALLER A TARBES CETTE ANNEE?
COTE ORCHESTRES:
Le vendredi 21 les festivités de la Halle Marcadieu s'ouvriront avec une battle d'orchestres entre Silbando et Roulotte, un projet né il y a deux ans et qui ne se concrétisera donc que cette année. Vu les personnalités de ces deux orchestres phares de la scène française, ça risque d'etre sportif et coloré,en plus du fait que par ailleurs, pris individuellement, les deux orchestres envoient bien l'énergie. Le concept est novateur (on connait plus ce genre de choses dans le rap ou le jazz). Et si le festival a une responsabilité importante du fait de sa pole position c'est bien celle d'etre capable de proposer des choses innovantes.

Des choses interessantes sont à attendre de Silbando ou de Roulotte, déjà cités précédemment , mais en concert "à leur propre compte" et qu'il n'est plus besoin de présenter, mais il n'est pas inutile de jeter une oreille lors de la prestation d'Aureliano Tango Club. Personnellement je serais absent ce jour là mais ça sera un regret.
Et bien sur, la prestation des Russes de Solo Tango le dernier samedi, si elle n'est pas non plus une nouveauté laisse augurer d'une belle energie une fois de plus.
 

POUR QUOI ALLER A TARBES CETTE ANNEE?

COTE STAGES:
Je ne parlerai évidemment que de ceux que j'ai pu expérimenter. Ce n'est pas parce qu'un couple danse bien en démo que ça fait des profs hors pairs et vice versa. Ayant eu l'occasion l'année dernière de travailler avec Sebastian Achaval et Roxana Suarez et d'apprécier, c'est pourquoi je me permettrai de formuler un avis enthousiaste. Ce sont des gens jeunes mais pas immatures pour autant dans leur pratique de l'enseignement. Cours très bien structurés, très présents pour les corrections, à l'écoute, et sympathiques, ce qui ne gate rien, ces gens là qui ont un style bien défini (tango salon) ne cherchent pas pour autant à y enfermer les gens de manière sectaire. Ils donnent les outils techniques pour la compréhension du mouvement et l'utilisation que l'on en fera en fonction de la personnalité de chacun. On ne s'en rend pas toujours compte vu d'ici mais ces gens là sont des stars à Buenos Aires et dans le reste du monde.

Je ne parlerai pas de mon pote Bruno Tombari puisque je n'ai pas eu l'occasion de travailler avec lui depuis qu'il a associé sa carrière à celle de Rocio Lequio et d'autre part parce que ma proximité affective ne garantirait pas le lecteur d'une objectivité impeccable.
Pour les autres, ne les ayant pas pratiqués, je m'abstiendrai EVIDEMMENT de tout  avis non fondé.

 


POUR QUOI ALLER A TARBES CETTE ANNEE?


Coté cultures, si vous n'avez pas encore vu "relatos salvages" courez y, sauf si vous etes totalement allergiques à l'humour (très) noir et à l'hystérie ambiante. D'une manière générale, la sélection ciné du Festival est souvent particulièrement intéressante, donc soyez curieux des films que vous n'auriez pas déjà vu. Le cinéma argentin est très vivant créatif et dynamique
Mardi, si vous ne connaissez pas André Vagnon, un homme toujours souriant et de grande culture qui fut une des plumes de Tout Tango allez le découvrir lors de la conf' "Tango et Humour", un thème qui lui va comme un gant et dont je ne peux douter un instant qu'il le maitrise à fond.
Les auditeurs de la web radio Tango Velours connaissent surement au moins de nom Maurice Chabannon qui propose une conf' débat intitulée " Les Milongas argentines: un rendez vous social "
L'introduction qui en est faite  promet des débats animés et potentiellement générateurs de polémique:

"Mon propos est de revenir à la réalité quotidienne du tango telle que les gens la vivent à Buenos Aires pour souligner que le développement extraordinaire de cette danse et la surenchère de l'offre présentent des risques de s'éloigner du plaisir du bal. "

Bien entendu, pour les danseurs le meilleur moment sera celui de la despedida: une piste moins encombrée que la veille et l'avant veille où les plus accros seront présents pour bruler les planches dans des abrazos nettement plus complices et libérés accrus par la perspective de l'achèvement d'une nouvelle édition.
 


POUR QUOI ALLER A TARBES CETTE ANNEE?

Attention! Je réitère mon avertissement de début: je n'ai évoqué ici que les propositions qui correspondent à mes centres d'interet (que je crois toutefois assez diversifiés) et de ma connaissance de leurs acteurs ou/et de leur contenu. Ca ne préjuge AUCUNEMENT  du manque d'interet des autres éléments de la programmation que je vous invite à éplucher, mais n'ayant pas de références précises sur le sujet pour formuler un avis suffisamment motivé, je me suis tout simplement abstenu...
Consultez donc http://www.tarbesentango.fr/

Eric Schmitt


 PS: Un truc qui me chagrine Certes la photo de l'affiche est pas mal faite, mais elle est assez ... hum, traditionnelle (pour ne pas dire qu'elle a déjà été vue et revue ailleurs) et passe-partout et  cette rupture dans l'affichage graphique du festival est pour le moins maladroite car l'identité graphique de l'affiche de Tarbes en Tango jouait dans l'inconscient du public tanguero pour beaucoup dans le positionnement à part de ce festival par rapport aux autres. On passe de la vitalité et du fourmillement des affiches antérieures à un image statique et au motif unique. Un contenant qui ne correspond pas au contenu. Erreur de comm' dommageable.




Nouveau commentaire :
Twitter