Le tango des grands


Rédigé le Mardi 10 Juin 2008 | Lu 595 fois


Un jour que j’avais dû l’agacer en parlant trop de tangos, un ami m’avait péremptoirement interrompu en me déclarant qu’il n’écoutait que de la grande musique, lui ! Eh bien, il allait voir…


Peu de  temps après, chez moi, nous prenions tranquillement l'apéritif.
Et je me lève, je mets innocemment un CD sur la chaîne et lui demande :
Est-ce que tu connais ce morceau de Kurt Weil ?
Cela me dit quelque chose …
C'est le troisième mouvement de l'Opéra de Quat'sous… et c'est un tango !

Petit mouvement de surprise, mais ce n'est que Kurt Weil… Je mets un autre CD.
Tu aimes Darius Milhaud ? Ecoute…

Et je lui fais entendre le Tango des Fratellini, que Milhaud a composé à son retour d'Amérique du sud, en 1918. J'enchaîne avec un tango de Franz Lehar, une pièce de 1913 qui a pour titre Die Tangoköningen ( La reine du tango ). La surprise s'accentue.
Je poursuis imperturbablement :
Tu aimes certainement Stravinsky ? Ecoute…
Et je mets d'abord une pièce tirée de l'Histoire du Soldat, composée en 1918, et dontle deuxième mouvement est un tango. Ensuite il a droit à une composition que Igor Stravinsky a écrite pendant son exil en Amérique du nord en 1940, et qui s'appelle justement Tango.

Je jubile discrètement en contemplant la perplexité de mon ami. Il voulait de la grande musique. Il est bien servi…
Je l'achève en annonçant le Tango perpétuel, de Eric Satie. Il reconnaît d'assez bonne grâce que sa vision était probablement un peu étriquée…

Mais, bon joueur, je lui dis que les musiciens du tango ont aussi exploré ce que l'on nomme la grande musique. Et nous écoutons ensemble Aquel Nocturno, un tango de Daniel Alvarez, largement inspiré du Nocturne de Chopin. Mon ami avoue que la pièce est superbe.
Dès que l'apéritif est renouvelé, je lui donne à écouter l'arrangement en tango fait par Osmar Maderna avec Le Vol du Bourdon, de Nicolai Rimsky Korsakov. Cette fois, mon ami éclate de rire et trouve cette excellente conclusion : « Quand la musique est bonne, c'est forcément de la grande musique »




Nouveau commentaire :
Twitter