La pièce du fond


Rédigé le Jeudi 1 Juillet 2010 | Lu 151 fois


de Eugenia Almeida


Originaire de Córdoba, elle nous avait déjà intrigués avec son précédent et premier roman, l’Autobus (cf Tout Tango n° 12), publié de même chez Métailié. La revoici avec La pièce du fond, court roman où plusieurs histoires finissent par converger dans un étrange climat. On ne sait rien de la ville dans laquelle vivent les personnages, perturbés dans leur quotidien par l’arrivée de nouveaux venus : un clochard muet qui suscite la sympathie d’une serveuse mais également la réprobation du gérant du bar et une nouvelle psychiatre, dont le passé intrigue et suscite maintes réactions, de la bienveillance au rejet. L’écriture touche du bout des doigts les modifications des personnages, laisse la place aux silences, n’explique pas tout, rend curieux sans voyeurisme aucun, s’infiltre en nous. Ces personnages délicatement attachants bouleversent les certitudes de façon subtile dans ce joli roman, sorti en France avant même l’Argentine. En résidence dans la maison de Marguerite Yourcenar près de Lille, Eugenia prépare actuellement son troisième roman «Cuerdas» (Cordes).
 

Solange Bazely
 

Extraits : 

« Norma prononce des phrases comme des enfants jettent des cailloux dans l’eau. Ne pas en lancer un avant d’avoir observé la trajectoire du précédent. La surface, l’éclat, doux, jusqu’aux profondeurs. Quand l’eau laisse voir, quand la boue laisse deviner.»

 

«Cette voix, d’habitude enveloppante, est maintenant une épine. Une épine surgie du caprice. Mabel sait qu’il faut s’en tenir à l’essentiel. Le répertoire de gestes minimaux qui constituent une aide».

 

Bibliothèque hispano-américaine - Traduit de l’espagnol (Argentine) par François Gaudry - 210 pages - 18 € - Sortie le 8 avril 2010 - Editions Métailié - Diffusion Seuil - ISBN 978-2-86424-707-4

Paru dans le magazine Tout Tango n°24 juillet à septembre 2010




Nouveau commentaire :
Twitter